Vers un déclin du centre du 13ème arrondissement ?

juillet 15, 2006 dans Quartier

Comme nous l'avions malheureusement prédit il y a plus d'un an, le déclin du centre du 13ème  arrondissement de Paris s'est largement amorcé six mois après la fermeture du Grand Ecran Italie.

La cessation d'activité de la salle le 2 janvier dernier, malgré la convention en cours liant EuroPalaces-Gaumont et la Ville de Paris, les records d'affluence enregistrés en 2005, et une année 2004 qui la voit maintenir son rôle de leader, prive injustement les parisiens d'une salle d'exception au coeur de la capitale, et le Centre Commercial Italie2 ainsi que les restaurateurs du quartier d'un pôle d'attraction irremplaçable...

Des commerces ferment avenue d'Italie, l'avenue des Gobelins "somnole"(*)... Les jeunes errent dans un quartier déserté après vingt heures... Et les spectateurs de cinéma, drainés jusque-là par la "locomotive" Grand Ecran, fuient vers d'autres horizons... Cette désaffection risque donc de toucher les autres cinémas du quartier, au coeur d'un des trois arrondissements les plus peuplés de Paris, déjà en déficit d'équipements culturels.

En février 2006, 13EspritVillage souligne que depuis la fermeture du complexe Grand Ecran, le 13ème arrondissement est passé à la 15e place sur les 20 arrondissements parisiens en matière d'offre culturelle.

Sans un sursaut d'urgence des pouvoirs publics, on n'aura pas fini, dans dix ans, dans vingt ans, de pleurer la disparition du Grand Ecran Italie  !

(*) "Aujourd'hui (les salles) UGC Gobelins et Gaumont Fauvettes résistent à la somnolence de l'avenue avec une clientèle de proximité, tandis que cent mètres plus loin, l'Escurial ...fait de la résistance" (Journal du 13ème - Avril 06)


"Une salle de cinéma, c'est le point d'ancrage de la vie culturelle et nocturne d'un quartier. Une sortie au cinéma, c'est aussi aller au restaurant, prendre un verre, et quand une salle meurt, les clients changent de quartier. Il faudrait redonner vie aux Gobelins parce que le public, lui, a toujours autant envie d'aller au cinéma... rien ne remplace la magie des salles obscures... c'est cela le cinéma, une émotion partagée" (Gérard Le Coat, directeur d'UCG Gobelins)


Voir aussi :

→ "Le cinéma en danger dans le 13ème !"

→ "La désertification culturelle du 13ème arrondissement"

→ L'installation de la "Fondation Pathé" : "Un marché de dupes !"

No Responses to "Vers un déclin du centre du 13ème arrondissement ?"

(optional field)
(optional field)
Le spam est du courrier ou des commentaires non sollicités, postés automatiquement par des programmes informatiques afin de faire la promotion de services ou pour nuire au site...
Retenir les informations personnelles ?
Précision : Toutes les balises HTML sauf <b> et <i> seront supprimées de votre commentaire. Vous pouvez créer des liens juste en entrant l'URL ou l'adresse email.