Halte à la destruction programmée du GRAND ECRAN ITALIE, pôle d'attraction majeur du sud-est francilien

juin 10, 2007 dans Actus, Dossier

La fermeture du Gaumont Grand Écran Italie le 2 janvier 2006 par la société EuroPalaces (fusion Pathé-Gaumont), au moment même où le complexe auduiovisuel venait de faire à nouveau la preuve de ses capacités à rassembler un large public populaire, prive depuis maintenant dix-huit mois les riverains et les franciliens d’un pôle culturel d’exception au cœur de l’Ile-de-France, dans un quartier déjà en manque d'équipements culturels. Sa transformation en magasins votée par nos élus constituerait une perte inestimable pour Paris, capitale du cinéma et première destination touristique mondiale.

De plus, l'arrêt de toute activité du Grand Écran malgré son classement en tête du groupe pour la qualité de ses services et les records d’affluence enregistrés en décembre 2005 (+ 191%, meilleur score de France), s’est faite au mépris de la convention passée avec la Ville qui obligeait Gaumont à exploiter la salle jusqu’en juin 2008 (Art. 8 et 11 du cahier des charges).

Sachant qu'une promesse de vente a été signée par EuroPalaces dès octobre 2004, les raisons invoquées pour cette opération sont plus que contestables :

ð    « une chute de fréquentation en 2004 ». Or les chiffres démontrent qu’en 2004, le Grand Écran Italie - 9ème sur 17 cinémas comparables - arrivait fréquemment dans le peloton de tête des salles parisiennes.

ð    « une perte de 12% sur les entrées en 2005 ». Or non seulement cette baisse s’avère conforme à la moyenne nationale, mais les performances du Grand Écran en 2005 dépassent régulièrement celles des autres salles Paris-Périphérie ;

ð    une soi-disant « inéluctable » concurrence des multiplexes depuis 1997. Or rien n'a été mis en oeuvre pour contrer les effets de cette concurrence annoncée.

A ce jour beaucoup de questions restent sans réponse. Comment expliquer qu’aucun compte n’ait été tenu des alertes présentées dès l’été 2003 à l’Hôtel de Ville et à la Mairie du 13ème par l’Association Sur les Toiles de Paris, ni depuis de la mobilisation des élus et des associations en faveur de la préservation de la salle ? Pire : non seulement aucune alternative à l’exploitation cinématographique n'a été mise en place par la mairie et les pouvoirs publics, mais ceux-ci n’ont défendu jusqu'ici que le seul point de vue d’EuroPalaces, à savoir la vente des murs au plus offrant et la destruction de la salle !

Alors que la mobilisation a réussi à retarder de six mois la fermeture du complexe cinématographique (initialement prévue en juillet 2005), la vente est actuellement bloquée par les recours déposés auprès du Tribunal Administratif contre la décision de la CDEC* du 22 juin 2006 et le permis de construire (délivré malgré les déclarations du maire du 13° !)

Face à la désinformation utilisée pour justifier ce saccage, l'association Sauvons le Grand Ecran - créée en 2005 pour « le maintien de l'activité cinématographique et/ou culturelle du Grand Écran Italie » - appelle à réagir en signant  le

MANIFESTE 
contre la destruction du Grand Ecran Italie


* CDEC : Commission Départementale d’Equipement Commercial

Les sociologues estiment que pour survivre, le cinéma de demain doit être un lieu de rencontre, de débat, de communion. Dans cette perspective c’est bien le Grand Écran qui possède les meilleurs atouts pour accompagner cette évolution. Paradoxalement c’est précisément cette salle en avance sur son époque que l’on condamne. (D. Klisaric)

trois Responses to "Halte à la destruction programmée du GRAND ECRAN ITALIE, pôle d'attraction majeur du sud-est francilien"

  1. Fréville
    Fréville on 23-04-’07 15:18

    De tout coeur avec vous pour la réouverture du grand écran Italie

  2. ferdin
    ferdin on 25-10-’07 18:56

    la fermeture d’un cinéma pour le remplacer par 2 enseignes internationales, Habitat et H & M, dont on sait pour cette dernière, l’exploitation qui est faite des travailleurs en Asie tout ça dans le but d’offrir les prix les plus bas possibles, est proporement désolant – Ce sgrandes marques qui balayent tout sur leur passage, sans aucun scrupule ni compassion est scandaleux – il faut les boycoter

  3. coryn
    coryn on 01-12-’07 12:08

    Bonjour,
    je refuse la destruction illégale du cinéma “grand écran” place d’Italie au profit de locaux commerciaux de vêtements qui prolièrent déjà dans la galerie marchande.
    Ce projet d’acte illégal ne se fera pas grâce à la mobilisation des habitants de Paris aidés par la Justice.
    Sentiments distingués.
    Pierre Coryn

(optional field)
(optional field)
Le spam est du courrier ou des commentaires non sollicités, postés automatiquement par des programmes informatiques afin de faire la promotion de services ou pour nuire au site...
Retenir les informations personnelles ?
Précision : Toutes les balises HTML sauf <b> et <i> seront supprimées de votre commentaire. Vous pouvez créer des liens juste en entrant l'URL ou l'adresse email.