Des petites salles vandalisées

mars 3, 2015 dans LA SALLE

Conçu par la Ville de Paris comme un ensemble indivisible (1), le complexe audiovisuel Grand Écran se compose notamment d'une grande salle de 650 places avec écran géant (et un emplacement pour fosse d'orchestre) et de deux petites salles de 100 places chacune ("aux qualités de projection exceptionnelles" selon Gaumont), munies d'écrans de 8 mètres de base et de fauteuils en gradins (voir : Ancien cinéma Gaumont Grand Écran Italie) :

 

Photos des petites salles en 2005

 

 

En 2015, le groupe Hammerson, propriétaire du centre commercial Italie2 a entamé des travaux (voir photos + bas) - avec l'autorisation du maire du 13ème - pour en faire des boutiques de la marque HEMA. Où est "la préservation de la vocation culturelle du site" que prétend assurer la Ville de Paris ?

 

Après les fermetures successives du Paramount Galaxie (4 salles), du Barbizon, du Gaumont Grand Ecran (3 salles), du Gaumont-Gobelins-Rodin (2 salles) devenu un musée du cinéma, la fermeture fin 2013 du Gaumont-Gobelins-Fauvettes destiné aux films restaurés (5 salles) a fait encore drastiquement chuter l'offre cinématographique classique dans le quartier (2).

 

Dans ce désert culturel, quel sens y a-t-il à détruire ces précieuses petites salles (3) pour en faire des boutiques de pacotille, alors que le dernier candidat-repreneur était intéressé par leur reprise (mais n'a jamais été reçu par le vendeur PATHÉ), et qu'il y a par ailleurs un réel besoin de salles pour les films associatifs (pour lesquels le cinéma La Clef, Paris 5°, peine à faire face à la demande) ?

Et comment se fait-il que le contribuable, qui avait participé au financement de ce complexe, n'ait pas son mot à dire ?


Sans compter que ces salles faisaient elles aussi partie des rares salles entièrement accessibles aux personnes à mobilité réduite.

 

(1) le Cahier des Charges, précise que « Les salles (1 grande et 2 petites) seront dotées d'un équipement sonore dolby stéréo et d'équipements d'accueil et de confort de toute première catégorie »,

   et l'Acte de Vente Ville-de-Paris - SCI-Italie-Grand-Ecran du 20/12/88 (p.4), que « pour la VILLE DE PARIS, la vente du terrain, l'opération de construction et la réalisation de l'ensemble audiovisuel*, forment un tout indissociable. »

* comprenant 1 grande salle et 2 petites salles

 

(2) voir "Les cinémas du 13° arrondissement" sur Silverscreens

 

(3) qui accueillaient notamment avec succès des Festivals de films asiatiques

 

Photos prises en février 2015 :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Journal de Gaumont - 1995 :


 

* Article 2 du Cahier des Charges (Propriété) :

"Il est expressément convenu que le lot appartenant au complexe audiovisuel ne pourra faire l'objet d'aucune subdivision, et que sa propriété... devra rester intangible."


Voir aussi :

Attaques répétées contre le Grand Ecran

Destructions culturelles autorisées... sur Paris 13

Votre avis sur le budget participatif de la Ville de Paris :

1) Enrichir l’offre culturelle du 13e arrondissement (Grand Écran – grande salle) - 05/02/15

2) Enrichir l’offre culturelle du 13e arrondissement (Grand Écran – petites salles)   "   "    "


Nos propositions pour "Réinventer Paris"

No Responses to "Des petites salles vandalisées"

(optional field)
(optional field)
Le spam est du courrier ou des commentaires non sollicités, postés automatiquement par des programmes informatiques afin de faire la promotion de services ou pour nuire au site...
Retenir les informations personnelles ?
Précision : Toutes les balises HTML sauf <b> et <i> seront supprimées de votre commentaire. Vous pouvez créer des liens juste en entrant l'URL ou l'adresse email.