Lettre Ouverte à Anne HIDALGO, maire de Paris

Objet : Devenir du Grand Ecran Italie (Paris 13°)

septembre 3, 2014 dans Pouvoirs publics

Madame la Maire,

Cela fait maintenant plus de neuf ans qu’a débuté la lutte pour la préservation du Grand Ecran Italie. Longtemps menacé de destruction par un projet de magasins, ce complexe audiovisuel aux infrastructures exceptionnelles a été édifié au début des années 1990 par la VILLE DE PARIS dans le cadre d’un vaste plan de revalorisation de l’Est parisien. Situé en bordure de la place d’Italie, ce joyau du patrimoine fait partie intégrante de l’immeuble "Grand Écran" construit par l’un des plus grands architectes du XX° siècle.


Formé d’un ensemble indivisible constitué de deux petites salles et d’une grande salle dotée d’un écran panoramique géant et d’un emplacement pour fosse d’orchestre, le Grand Écran a été déclaré « d’intérêt général » par le CONSEIL DE PARIS dès 1988. Mais sa mission de service public confiée à GAUMONT - devenu propriétaire à l’issue d’un crédit-bail - fut ensuite abandonnée par le groupe EUROPALACES (PATHÉ- GAUMONT), qui décida sa fermeture fin 2005 sans motif sérieux ni consultation préalable.

 

Après bien des péripéties, une issue heureuse semblait enfin se dessiner depuis la réaffirmation récente par le CONSEIL DE PARIS de la vocation culturelle du lieu, et l’annonce en 2013 par Jérôme SEYDOUX - co-président de PATHÉ - d’une vente imminente qui verrait la réhabilitation du Grand Écran en salle de concert. Mais aux dernières nouvelles, à ce projet comme à tous ceux visant à exploiter son formidable potentiel aurait été préféré celui d’une salle de sport low-cost ! Ce qui est d’autant plus aberrant que le centre Italie2 dispose déjà d’un gymnase-club et que suite à diverses fermetures le 13° arrondissement manque de salles de cinéma/spectacle.

 

Souhaitant éviter à cet espace mythique le funeste sort du Kinopanorama fermé en 2002 par EUROPALACES (devenu depuis un centre de fitness), nous vous demandons instamment de prendre toute mesure urgente permettant de faire aboutir dans les meilleurs délais les projets des repreneurs culturels prêts à lui redonner tout son éclat.


A la veille de l’inauguration de la Fondation Jérôme SEYDOUX-PATHÉ avenue des Gobelins, nous vous rappelons le vœu adopté à l’unanimité par le Conseil de Paris le 17 juin dernier que "les engagements pris par Gaumont-Pathé sur la vocation culturelle du futur projet soient respectés". Il serait en effet inconcevable que la Ville de Paris, qui investit des centaines de millions au nord de la capitale dans des équipements culturels, laisse sans réagir sacrifier au profit à court terme l'unique grande salle du sud-est parisien.

 

Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Madame la Maire, l’expression de notre déférente considération.


                                                                              SAUVONS LE GRAND ECRAN

                                                                              Association Loi 1901


Téléchargez la Lettre Ouverte à Anne Hidalgo en PDF


Voir aussi :

Un Grand bond en avant... ou 3 pas en arrière ?

No Responses to "Lettre Ouverte à Anne HIDALGO, maire de Paris"

(optional field)
(optional field)
Le spam est du courrier ou des commentaires non sollicités, postés automatiquement par des programmes informatiques afin de faire la promotion de services ou pour nuire au site...
Retenir les informations personnelles ?
Précision : Toutes les balises HTML sauf <b> et <i> seront supprimées de votre commentaire. Vous pouvez créer des liens juste en entrant l'URL ou l'adresse email.