ECRAN NOIR - "La fin du Grand Ecran Italie"

ECRAN NOIR - 9.4.16

avril 9, 2016 dans Presse & Médias

La fin du Grand Ecran Italie

Cet article (voir ci-dessous ou en cliquant sur le lien) indique que notre association défendait l'idée d'une grande salle de cinéma dans le centre commercial. Oui bien sûr, mais pas seulement : nous défendions l'utilisation de la salle telle que définie par son Cahier des charges édicté dès 1988 par le Conseil de Paris, qui l'avait conçue à la fois pour le cinéma (d'où son nom et celui de l'immeuble : Grand Ecran) et toutes sortes d'évènements et de spectacles selon une programmation diversifiée, type "Grand Rex" ou "Palais des Congrès".

 

Nous ne pouvons évidemment que regretter la disparition de ce cinéma qui abritait encore le plus grand écran de Paris, et la destruction des 2 précieuses petites salles, mais nous nous réjouissons d'avoir empêché la transformation de cette superbe salle en magasins et qu'elle reste dédiée à la culture. En souhaitant que sa future programmation réponde aux attentes des habitants.


ECRAN NOIR - "La fin du Grand Ecran Italie" - 9.4.16 :


Depuis la fermeture du Grand Ecran Italie il y a dix ans, la guerre était ouverte entre une association (Sauvons le Grand Ecran) qui défendait l'idée d'une grande salle de cinéma dans le centre commercial du sud de la capitale, et la mairie, qui avait d'autres projets pour occuper les lieux. Un temps, cet espace a failli devenir une sorte de megastore de fringues, un musée, un club de gym et même un multiplexe.

 

Le Grand Ecran c'était le plus grand des écrans parisiens. Inauguré en 1992, il est alors un survivant d'une époque dont il ne reste plus que le Max Linder sur les Grands boulevards: une salle panoramique dédiée aux films spectaculaires. Finalement, il va passer sous la coupe de Juste pour rire, la société québécoise chargée de produire des festivals, des spectacles, des émissions télévisées et des programmes pour les compagnies aériennes. A deux pas du Chinatown de Paris, le groupe va installer son QG européen.

 

Juste pour rire va devoir gérer une salle de 900 places et une plus petite de 150 places. La métamorphose du lieu a été confiée à l'architecte Daniel Vaniche (Bercy, Pleyel). On se doute que les spectacles (musique, cabaret, humour, danse, cirque...) y seront en vedette. Mais c'en est terminé du cinéma, hormis des projections ou événements exceptionnels.

 

On peut se réjouir que le lieu ne devienne pas un énième magasin de fripes ou une grande enseigne de bricolage, et conserve ainsi sa vocation "culturelle". Mais on peut aussi constater que c'est un cinéma qui meurt définitivement. Ce qui ne fera pas pleurer MK2 (Bibliothèque), Pathé (Les fauvettes, Ivry), UGC (Gobelins) et les indépendants du coin (La Clef, L'Escurial, L'Epée de bois). Le quartier dispose de pas mal de salles.

 

La Place d'Italie et son quartier vont être complètement réhabilités à l'occasion d'une grande opération urbaine. A l'horizon 2017, le Grand Ecran se transformera en Grand Eclat de rire (ou pas). Juste pour rire a, parmi ses artistes, Franck Dubosc, Stéphane Rousseau, Arturo Brachetti, André Sauvé et Alex Vizorek. La société a été créée en 1983 par Gilbert Rozon.

No Responses to "ECRAN NOIR - "La fin du Grand Ecran Italie""

(optional field)
(optional field)
Le spam est du courrier ou des commentaires non sollicités, postés automatiquement par des programmes informatiques afin de faire la promotion de services ou pour nuire au site...
Retenir les informations personnelles ?
Précision : Toutes les balises HTML sauf <b> et <i> seront supprimées de votre commentaire. Vous pouvez créer des liens juste en entrant l'URL ou l'adresse email.